D’Évreux à Diofior (Sénégal): 4 infirmières s'envolent pour une mission de solidarité

March 12, 2019

Prêtes à décoller ce 17 mars à destination de la commune de Diofior au Sénégal, quatre infirmières du centre hospitalier d’Evreux s’apprêtent à mettre entre parenthèse pendant 15 jours leur vie professionnelle aux urgences afin de se consacrer à une mission humanitaire au service de la santé des plus démunis.

 

 Une partie de l'équipe, Anaïs et Ludivine 

 

 

Accompagnées dans leur projet par le centre hospitalier Eure-seine, Anaïs, Claude, Ludivine et Pauline ont proposé de partager leurs compétences en préparant depuis plusieurs semaines des outils d’intervention pour sensibiliser aux bonnes pratiques qui permettent concrètement de réduire une mortalité infantile encore évitable dans certaines régions du Sénégal grâce à des gestes simples. Pour préparer cette mission, elles ont pu compter sur la solidarité de leurs collègues pour différents dons matériels et autres formes de contribution.

 

Trois des membres de l'équipe, Anaïs, Claude et Ludivine.

Nicolas Geslain, ambulancier du SAMU qui a fourni un gros travail en réalisant l'ensemble des outils graphiques et documents de formation.

Vanessa Colin, responsable du CESU qui a pu partager ses bons conseils techniques et pédagogiques. 

 

 

La mission est dense et le planning bien chargé avec entre autre des formations dans les écoles et des informations sur les premiers gestes de secours. Les valises sont pleines de compresses, pansements et autre matériel utile aux petits soins, ce qui permettra de réapprovisionner une case de santé d’un village de brousse, les pharmacies des écoles et de laisser aux habitants qui le souhaitent un petit nécessaire. Un travail de fourmis, mais qui porte ses fruits au fur et à mesure des années.

 

Cette mission humanitaire s’organise dans le cadre de l’association Akompani Diofior, du nom de cette bourgade trop éloignée de Dakar pour pouvoir bénéficier d’une offre de soins équivalente aux grands centres urbains sénégalais. Selon Valérie Gall, psychologue aux urgences de l’hôpital d’Evreux et présidente de l’association Euroise l’Akompani Diofior, « l’important est de venir en soutien à des initiatives locales et surtout de s’engager à long terme auprès de nos partenaires Sénégalais afin de pérenniser les projets jusqu’à l’autonomie. En ce sens, avec L’Akompani Diofior, nous venons en appuis depuis 8 ans à une association Sénégalaise « Espoir Enfants Diofior » dont le président, Monsieur Moustapha Faye, vient en aide aux populations les plus vulnérables de sa communauté. Lui connait mieux que nous le contexte et les besoins. De notre côté, nous apportons un coup de pouce, mais un coup de pouce qui peut être décisif, nous le savons ».

 

Main dans la main et pas à pas, ces associations Euroise et Sénégalaise, aidées par des partenaires privés, associatifs et institutionnels, ont réussi à faire sortir de terre un centre pédiatrique/maternité de taille humaine qui devrait ouvrir en 2020. La priorité est donnée à l’accès aux soins pour les populations les plus vulnérables et à la protection de l’enfance.

 

 Derniers travaux du centre pédiatrique/maternité (2018)

 

En attendant, nos quatre infirmières vont se lancer dans l’aventure afin contribuer à faire avancer ce beau projet et pouvez suivre leur mission sur le blog de l’association https://www.akompani-diofior.com et soutenir ces actions en effectuant un don (déductible à 66% des impôts).

 

 

 

Please reload

Suivez nous !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now