Compte rendu de l'Assemblée Générale

L’association l’Akompani Diofior ouvre son assemblée générale 2018 à 19 h 30 au siège de l’association par un mot d’accueil de la Présidente.

Présents :

Valérie Gall

Ginette Gréard

Gilbert Greard

Catherine Laisney

Claire Debandt

Maryvonne Guérin

Vincent Debandt

Olivier Gall

Moustapha Faye (par visioconférence)

Excusés :

Aurélie Courant

Stéphanie CUQ

Annick Colignon

Marie France Pinel Lecointre

Christiane Donteville Harries

Rapport moral :

L’Akompani Diofior grandit maintenant depuis 6 ans avec un pied en France et l’autre au Sénégal, dans la commune de Diofior, au côté de Moustapha Faye, Président de l’association « Espoir Enfants Diofior ». La raison d’être de l’Akompani repose avant tout un partenariat, avec « Espoir Enfants Diofior », une association sénégalaise implantée dans la vie locale et reconnue depuis de nombreuses années par la population de Diofior, et au-delà, grâce à la voix et aux actions de son Président Moustapha Faye.

L’objet de notre association est de contribuer au plan de pérennisation du projet de centre pédiatrique/maternité de l’association « Espoir Enfants Diofior ». En ce sens, notre démarche s’inscrit dans l’accompagnement du projet sanitaire dans la mesure du possible, aux plans matériels, financiers, techniques et humains, pour favoriser la construction, la mise en fonctionnement et la pérennisation de l’activité du centre, en appuie à l’association « Espoir Enfants Diofior » et dans le respect des valeurs de cette dernière.

Dès le début, en 2012, dans le sillon de Moustapha Faye, nous avons imaginé avec lui les premières représentations du projet de centre pédiatrique/maternité. Puis nous avons contribué à la conception des plans, à l’acheminement d’un container de mobilier médical, à la levée de dons numéraires et matériels. En 2017, dans l’attente de fonds permettant de réaliser les finitions du bâtiment, nous avons pu avancer sur les étapes suivantes :

  • Établir une liste du mobilier restant à acquérir pour l’aménagement avec l’aide d’une sage-femme (Aïssatou BOB). Estimer ce poste de dépense futur.

  • Obtenir une liste détaillée du matériel nécessaire à la mise en œuvre d’un laboratoire d’analyse avec l’aide d’un laborantin local.

  • Mise en place de l’action en prévention sanitaire sur le lavage des mains qui préfigure l’une des futures missions du centre pédiatrique maternité en termes de lutte contre la mortalité infantile et de prévention des risques sanitaires.