La vie n'est pas un long fleuve tranquille !

Lundi à l'aube, l'équipe est au complet, renforcée par des jeunes du village venus prêter main-forte pour la reception du container. Tout ce petit monde embarque dans le pick-up de Moustapha direction le poste de santé de NDIANGA à une soixantaine de kilomètres par la piste. Nous traversons plusieurs villages. La paysage est magnifique à cette heure du matin. Mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille et sur le trajet vers huit heures, nous recevons un coup de fil qui fait retomber notre enthousiasme. Le container n'arrivera finalement pas aujoud'hui pour des raisons de retard dans les formalités. Ce n'est que partie remise mais nous devrons attendre encore avant de toucher notre but tant attendu. L'afrique nous enseigne la patience et la gestion de l'imprévu. 

 

Nous décidons quand même de poursuivre notre route jusqu'à NDIANGA pour retrouver la délégation d'Horizons Sahel  et échanger de vive voix. Ils n'en sont pas à leur premier essai et ils sont coutumiers de ce genre de contre-temps. Il ne faut pas désespérer et rester positif. De toutes façons la missions est déjà accomplie puisque le container est sur le sol sénégalais. 

 

Après un premier coup de massue, nous décidons de ne pas nous laisser abattre. Nous finissons le petit travail administratif, commençons à regarder de plus près les appels à projets des différentes fondations pour obtenir des fonds pour la suite du projet. Ce matin, nous sommes allés à l'école pour que les enfants de la grande section réalisent des dessins que nous pourrons donner en contre-partie des dons faits à l'association. Ensuite ... détente !

 

Comme le dit le proverbe africain, "Allez doucement n'empêche pas d'arriver".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Suivez nous !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now